Les réserves du Muséum abritent 63 momies complètes dont 33 égyptiennes, 23 sud-américaines et 7 d’autres origines, ainsi que 52 têtes momifiées isolées venant aussi d’Égypte et d’Amérique du Sud, et divers autres fragments de corps.


Historique
Au XVIIIe siècle, les pièces sont encore des curiosités isolées, collectées pour le Jardin du Roi (aujourd'hui appelé Jardin des Plantes), telles la "main verte" de Méry-sur-Oise ou le corps d’enfant présumé gallo-romain des Martres-d’Artières. Après la Révolution, la création du Muséum permet de constituer des ensembles plus systématiques, enrichis par de nombreux donateurs, dont Mariette pour l’Égypte.

Activités
Il existe un groupe spécifique de recherches sur les momies au sein du laboratoire d’anthropologie ; les techniques d’investigation mobilisent l’imagerie scanner tridimensionnelle, la paléogénétique et de nombreuses autres analyses, destinées à définir l’identité et l’état de santé des personnes momifiées. La plateforme de conservation dédiée, qui s’occupe de l’entretien de la collection, prête aussi son expertise à la restauration de nombreuses pièces venant d’institutions extérieures. Les momies sont entreposées dans un espace de température et d’humidité contrôlées. Pour des raisons de conservation et d’éthique, elles sont rarement présentées au public.


Bases de données de collections