La collection de l'abri Pataud est issue d’une fouille menée dans les années 1950-1960 par le professeur américain H. L. Movius, du Peabody Museum (Harvard University), en collaboration avec le Muséum national d’Histoire naturelle. Uniquement constituée du matériel archéologique issu de ce site, elle constitue une référence pour les cultures d'Homo sapiens durant la première moitié du Paléolithique supérieur dans le sud-ouest de la France.


Présentation
L’abri Pataud a livré une succession exceptionnelle d’habitats aurignaciens, gravettiens et solutréens, entre 35 000 et 20 000 ans B.P., succession stratigraphique qui a permis d'établir la séquence chronostratigraphique actuellement reconnue pour le Gravettien, ainsi que de préciser celle de l'Aurignacien. L'ultime stade du Gravettien a livré, les vestiges humains fossiles de six individus, dans un très bon état de conservation, attestant de pratiques funéraires complexes.

La totalité du matériel archéologique issu des fouilles de l'abri Pataud est conservée sur place, excepté les vestiges humains conservés au Musée de l’Homme à Paris. La collection est constituée d’environ 1 800 000 pièces (mobilier archéologique et documentation scientifique). Avec près de 1 600 000 objets, le mobilier archéologique comprend des industries lithiques et osseuses (outils, produits de débitage, déchets de fabrication), des restes osseux animaux et humains, des objets d'art et éléments de parure, ainsi que des échantillons géologiques. La documentation scientifique est constituée d’environ 200 000 documents de fouilles originaux tels que des notes de fouille (carnets et fiches), des fiches d’inventaire et de description des objets et des relevés de terrain (plans et coupes originaux).

L’abri Pataud est l'un des grands gisements de référence du Paléolithique supérieur dont la collection issue d'une fouille scientifique et moderne est la plus complète. Conservée sur le lieu même des fouilles, propriété du Muséum national d’Histoire naturelle, cette collection regroupe en un même lieu l'intégralité du mobilier archéologique aussi petit soit-il (esquilles d'os ou fragments de silex) et de la documentation scientifique associée.

Activités
La collection de l’abri Pataud est à la base d'études et de recherches dans des domaines tels que les paléoenvironnements, l’archéozoologie (études des ossements animaux trouvés en contexte archéologique), la paléoanthropologie (étude des vestiges humains fossiles), la techno-typologie (étude des industries lithiques et osseuses), la palethnologie (étude des comportements des hommes préhistoriques) ou l’histoire des sciences. La collection est régulièrement sollicitée pour des consultations et des prêts.

Depuis 2005, une opération archéologique programmée permet de renouveler la connaissance du site et d'accroître la collection. Elle concerne l'une des dernières occupations humaines de l'abri durant la phase finale du Gravettien (22 000 ans B.P.). Cette fouille, dirigée par R. Nespoulet et L. Chiotti (Département de Préhistoire - Muséum national d'Histoire naturelle) implique une équipe d'une quinzaine de chercheurs et d'étudiants, pour des campagnes annuelles d’un mois, qui fournissent le matériel nécessaire aux différentes études pluridisciplinaires.

Le site de fouille et une petite partie de la collection sont accessibles au public sous la forme d’un musée de site. La collection, est en cours d’informatisation.

BASE DE DONNÉES DE COLLECTIONS