Crédits


Combien de langues sont parlées dans le monde ?

Thierry
35 ans
Igny
RETOUR AUX QUESTIONS
Musée de l'hommme
Marie-Françoise Rombi, linguiste, directrice de recherche au Musée de l'Homme

On dénombre environ 7 000 langues dans le monde auxquelles s’ajoutent des milliers de dialectes. Mais cette richesse culturelle pourrait être réduite de moitié dans quelques dizaines d’années. 

 

 

Dénombrer les langues parlées dans le monde est beaucoup plus délicat que ce que l’on pourrait imaginer. Tout dépend d’abord de la définition retenue pour langue. Pour Marie-Françoise Rombi, Directeur de recherche CNRS-MNHN, « C’est un outil de communication, avant tout oral, qui permet aux membres d’un groupe social, de communiquer entre eux, à un moment donné de leur histoire . Prenons l’exemple des quatre îles des Comores, avec quatre « parlers » différents, un par île. S’agit-il d’une langue ou de quatre langues ? Dans la mesure où il y a une intercompréhension suffisante entre les habitants des quatre îles, nous sommes en présence d’une seule  langue avec quatre variantes.

 

Les scientifiques tentent depuis longtemps de dénombrer les langues parlées dans le monde. Selon les points de vue, on arrive à un chiffre entre 5 000 et 10 000, avec un consensus autour de 7 000 langues, auxquelles on peut ajouter des milliers de variantes dialectales. Certaines sont beaucoup plus utilisées que d’autres puisque 80% des humains emploient 80 langues, et seulement 20 % les milliers d’autres. Les linguistes classent toutes ces langues par grandes familles de langues, par exemple langues indo-européennes, langues afro-asiatiques…

 

« Les langues sont comme des organismes vivants, qui évoluent, qui s’enrichissent ; les vocabulaires s’adaptent », précise M-F Rombi. Et parfois certaines disparaissent. L’Oubykh, une langue du Caucase, s’est par exemple éteinte à la mort du dernier locuteur en 1992, peu après avoir été étudiée par Georges Dumézil. Et la disparition des langues du monde prend probablement de l’ampleur. Selon l’UNESCO, la moitié des langues connues aujourd’hui dans le monde, notamment en Amazonie ou en Papouasie-Nouvelle-Guinée, pourrait avoir totalement disparu d’ici la fin du XXIe siècle.

 

Propos recueillis par Rémi Pin

Partagez :