Exposer l’humanité propose une traversée de l’histoire de l’anthropologie en France.


Mettant particulièrement l’accent sur la formation de la discipline au cours de la Troisième République et du régime de Vichy, cet ouvrage montre l’imbrication des notions scientifiques de race et de culture entre 1850 et 1950. Il explore le rôle de deux générations d’anthropologues et d’ethnologues —  et des musées qu’ils créèrent — dans la mise en place du racisme et de l’anti-racisme modernes. Alice Conklin porte ainsi un nouveau regard sur les relations tumultueuses entre science, société et empire à une époque où l’impérialisme français et le fascisme en Europe connaissent leur apogée.

Professeure à l’Ohio State University (États-Unis), Alice L. Conklin est une spécialiste de l’histoire des sciences humaines et de l’histoire de l’empire colonial.

Exposer l'humanité - Race, ethnologie et empire en France (1850-1950)
Préface de Tzvetan Todorov ; traduit de l'anglais par Agathe Larcher-Goscha
Alice L. Conklin
Publications scientifiques du Muséum
Collection Archives Tome 21
170 x 240 mm broché
Texte en français
541 pages
135 figures couleur
42 euros

Pour en savoir plus sur l'ouvrage et l'acheter en ligne, rendez-vous sur le site des Publications scientifiques du Muséum.

Exposer l'humanité - Race, ethnologie et empire en France (1850-1950), par domenech@mnhn.fr