Fermeture exceptionnelle

En raison des mesures prises par le gouvernement afin de lutter contre la propagation de la Covid-19, le Musée de l’Homme sera fermé du 30 octobre au 1er décembre inclus.

La réouverture se fera en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Si vous souhaitez être remboursé d'un billet acheté pour cette période, vous pouvez nous contacter à contact.mdh[@]mnhn.fr

Back to top

Les Dénisoviens, groupe frère des Néandertaliens

À Denisova, dans l’Altaï russe, des restes humains très fragmentaires ont été mis au jour dans des niveaux livrant des outils en pierre taillée du Paléolithique moyen et datés entre 240 000 et 50 000 ans. En 2010, l’ADN d’une lignée jusqu’alors totalement inconnue était extrait d’un morceau de phalange d’enfant. Baptisés « Dénisoviens », ces hommes représentent un groupe frère des Néandertaliens, dont ils se sont séparés il y a environ 400 000 ans. L’étude du génome dénisovien s’est développée alors que la paléogénétique mettait en évidence des phénomènes d’hybridation entre différents groupes humains du Pléistocène. En Asie, essentiellement en Chine, a été découverte une série de fossiles humains datés entre 400 000 et 50 000 ans dont l’ADN reste inconnu mais qui pourraient appartenir à ce groupe. Avec --- Jean Jacques Hublin, paléoanthropologue, directeur du département d’évolution humaine à l’institut Max Planck d’anthropologie évolutionnaire de Leipzig (Allemagne), professeur invité au Collège de France.

Pour aller plus loin