De l’ADN fossile d’Homme moderne et d’Homme de Néandertal en capsule au Balcon des sciences

Exposition

19.01.2016

Du 16 janvier au 22 février 2016, le Musée de l’Homme présente l’actualité du laboratoire d’ADN ancien au Balcon des sciences, son espace d’actualité scientifique.


Extraire et analyser de l’ADN ancien est particulièrement difficile, cet ADN est dégradé et en faible quantité. Ainsi, le nombre de génomes néandertaliens produit à ce jour dans le monde est faible et tout nouveau génome peut enrichir notre connaissance, soit du passé de l’Homme moderne, soit de l’espèce Néandertal.

Le Musée de l’Homme abrite une importante collection de fossiles néandertaliens, une des plus riches au monde et d’importants fossiles d’Hommes modernes, tel ceux des individus découverts dans l’abri Cro-Magnon en 1868.

Les analyses d’ADN ancien notamment d’Homme de Néandertal faites à l’Institut Max Planck en Allemagne ont révélé il y a quelques années des résultats passionnants quant à l’Histoire de notre espèce : il y aurait eu du métissage entre l’Homme de Néandertal et l’Homme moderne lors de sa sortie d’Afrique entre 60 000 et 100 000 ans.

Les nouvelles technologies, notamment en génétique, permettent aujourd’hui d’espérer obtenir de nouvelles informations grâce aux fossiles conservés dans la collection du Musée de l’Homme et c’est la raison pour laquelle l’équipe de génétique a effectué différents prélèvements sur plusieurs fossiles humains dans la collection d’anthropologie. L’objectif de ces prélèvements est dans un premier temps de connaître la qualité et la quantité d’ADN qui serait présent dans ces fossiles.

En parallèle de ces études en cours, une partie des prélèvements va être conservée pour les générations futures. À cette fin, la Direction des collections du Muséum national d’Histoire naturelle a fait appel à la société Imagene qui a développé et breveté au niveau mondial une technologie de conservation illimitée de l’ADN à température ambiante par encapsulation.

Imagene, société de biotechnologie dont l’établissement industriel est situé au Génopole (Evry, Essonne), a développé et breveté au niveau mondial une technologie unique de conservation de l’ADN à température ambiante par encapsulation. Le procédé consiste à conditionner l’ADN, préalablement purifié et déshumidifié, dans des minicapsules métalliques, inoxydables et étanches, sous atmosphère contrôlée.

Grâce à cette technologie, l’ADN est protégé de tout facteur de dégradation (eau, oxygène, lumière et ozone de l’air). Ainsi, il peut être conservé à température ambiante tout en restant sous une forme compatible avec tout type d’analyse : à tout moment les scientifiques peuvent utiliser l’ADN pour leurs recherches, voire l’exposer comme ce sera ici le cas au Balcon des Sciences du Musée de l’Homme pour la toute première fois du 16 janvier au 22 février.


Le Balcon des sciences, une double fenêtre sur la recherche

Les coulisses du musée-laboratoire

L’espace permanent du Balcon des sciences introduit le visiteur dans l’univers des scientifiques : la démarche des chercheurs, leurs domaines et leurs méthodes de travail dans les laboratoires, leurs terrains de recherche dans le monde. Les informations concises sont accessibles à tous les publics par le biais de dessins animés, de multimédias, d’outils à manipuler, d’interviews et de vidéos.

L’écho de la science en marche

Cet espace temporaire vit au rythme de la programmation du musée et de l’actualité de la recherche. Dans la section « Actualités » un objet, issu de la collection ou d’une collecte récente, est présenté dans une vitrine adaptée à la conservation. Un module est consacré aux « Brèves de sciences », sous formes d’images, de dépêches, faisant état de l’actualité scientifique dans le monde et des avancées de la recherche.

La section « Expositions thématiques » offre un approfondissement en lien avec les expositions temporaires et la programmation culturelle (colloques, journées scientifiques) et présente les résultats des travaux d’équipes de chercheurs.

Autres articles associés à la catégorie « Exposition »