Diffusion du documentaire "L'ABC de l’Homme" le dimanche 18 octobre à 9h05

Multimédia

15.10.2015

À l’occasion de la réouverture du Musée de l’Homme, le documentaire "L'ABC DE l’Homme" sera diffusé sur France 5 le dimanche 18 octobre à 9h05 dans le cadre de l'émission "La Galerie France 5".


Qu’est-ce que l’être humain ? Pour tenter de répondre à cette énigmatique question, ce documentaire, sous forme d’abécédaire, donne la parole aux scientifiques et aux personnalités associés à la conception du nouveau Musée de l’Homme.

Note du réalisateur :
« L’être humain… L’homme… la femme… Comment le raconter dans un film ?
L’Homme est la seule espèce à décrire son monde en mots. ABC DE l’Homme tente de le révéler en mots… et en images.
Un film en forme d’abécédaire où, ceux qui ont imaginé le nouveau Musée de l’Homme, nous éclairent sur sa spécificité, chacun à partir d’un mot.
Des « matériaux» hétéroclites se juxtaposent pour raconter les propos de chaque mot clé. Des archives de toutes époques, des images du monde entier, des extraits de films fictions, des dessins se mêlent à la parole des chercheurs…
Un documentaire ludique. Un documentaire « didactique », mais pas du tout là où on l’attend. ABC DE l’Homme surprend pour éveiller la curiosité.
Je le savais à l’avance, je ne pouvais pas tout dire avec les mots d’un abécédaire ! Le pari est d’évoquer, avec un bouillonnement d’idées et de contenu, sans oublier un soupçon d’humour, la singularité de l’espèce humaine.
 »
Andrés Jarach

Documentaire
Durée 52’
Auteur-réalisateur Andrés Jarach
Production Les Films d’Ici 2 / Bachibouzouk / Muséum national d’Histoire naturelle, avec la participation de France Télévisions
Année 2015


Morceaux choisis

A comme Afrique
« L’Afrique a un rôle fantastique, à la fois fécond et généreux, puisqu’elle est à l’origine, il y a 10 millions d’années, des hominidés, les premiers qui, de quatre pattes, se mettent sur deux pattes. Elle est aussi à l’origine, il y a 3 millions d’années, de l’homme, c’est-à-dire, la naissance de l’esprit, le niveau supérieur de la réflexion et le développement de l’humanité telle qu’on la connaît aujourd’hui. Et puis l’Afrique est aussi à l’origine de l’homme moderne avec la première pierre taillée. »
Yves Coppens, paléoanthropologue

E comme évolution
« Quand nous étions à l’école, on nous a appris que l’évolution par sélection naturelle expliquait le changement des espèces. Or la sélection naturelle explique d’abord pourquoi les individus d’une espèce se ressemblent malgré la variation. C’est l’environnement qui va trier les variations héritables. Celles qui avantagent les porteurs pour la reproduction vont avoir tendance à se répandre dans les populations, d’où une régularité qui fait que les chats ressemblent aux chats, les chiens aux chiens et les humains aux humains. C’est l’origine des espèces, comme le titre du livre de Darwin. C’est pourquoi la diversité est une sorte d’assurance-vie en termes d’évolution des espèces pour demain. Tout horticulteur ou éleveur sait cela. Il faut une diversité génétique dans une espèce pour garantir sa résistance future, quels que soient les aléas de l’environnement qui vont arriver. »
Guillaume Lecointre, systématicien

F comme femme
« Je trouve que c’est la meilleure lettre parce qu’on parle toujours de l’homme et on oublie la femme. L’humain est une espèce très particulière qui ne traite pas l’autre genre comme il le devrait. »
Gilles Boeuf, biologiste

M comme musique
« La musique, comme la langue, est une constante dans toutes les cultures humaines. Même si la notion de musique diffère d’une culture à une autre, la musique comme sonorité culturellement signifiante existe partout et est liée au rapport avec le surnaturel. Elle donne accès à la religion et aux structures sociales puisque les événements religieux ou sociaux sont toujours accompagnés de musique, comme le deuil, la naissance, l’initiation… »
Susanne Fürniss, ethnomusicologue

P comme parenté
« On a tous deux parents, quatre grands-parents, huit arrière-grands-parents. Notre nombre d’ancêtres double à chaque génération et il atteint vite des valeurs astronomiques. Par exemple, au XVe siècle, on en a déjà des millions. Donc si j’ai des millions d’ancêtres et vous aussi, il y a certainement un moment où certains de mes ancêtres vont être aussi les vôtres, mais aussi ceux de toute l’humanité. On va même arriver à un moment où tous les hommes et les femmes qui vivaient sur la Terre il y a environ 6 000 ans sont les ancêtres universels de l’humanité. Donc on peut dire qu’on est tous cousins au 120e degré. »
Raphaëlle Chaix, généticienne des populations

R comme race
« Les données génétiques n’ont jamais montré une hiérarchie entre les groupes humains et la génétique a clairement démontré qu’une très petite part de notre comportement est déterminée génétiquement. »
Evelyne Heyer, généticienne des populations

Avec :
Yves Coppens, Paléoanthropologue
Serge Bahuchet, Ethnobiologiste
Brigitte Senut, Paléontologue
Gilles Pison, Démographe
Maurice Godelier, Anthropologue
Guillaume Lecointre, Systématicien
Claire Gaillard, Préhistorienne
Gilles Boeuf, Professeur des Universités
Priscille Touraille, Socio-Anthropologue
Dominique Grimaud-Hervé, Paléoanthropologue
Denis Vialou, Préhistorien
Evelyne Heyer, Professeur en anthropologie génétique
Bernard Victorri, Linguiste
Susanne Fürniss, Ethnomusicologue
Alain Froment, Anthropologue
Raphaëlle Chaix, Généticienne des populations humaines
Roland Nespoulet, Préhistorien
Lilian Thuram, Président de la Fondation Education contre le racisme
Sabrina Krief, Primatologue
François Sémah, Préhistorien
Christian Grataloup, Géographe
Jean-Denis Vigne, Archéozoologue


Autres articles associés à la catégorie « Multimédia »