Germaine Tillion est décédée le samedi 19 avril 2008. Elle aurait eu 101 ans le 30 mai. Le Musée de l'Homme rend hommage à cette femme d'exception qui a consacré sa vie à défendre la vérité et la justice.


30 mai 2008 - 8 septembre 2008

Affiche exposition Germaine Tillion (2008) © MNHN, par MNHN

L'exposition présente l'itinéraire et l'engagement de cette ethnologue et résistante qui n'a cessé d'étudier et d'analyser le monde qui l'entourait et de combattre l'enfermement, l'esclavage, la pauvreté, la torture, la peine de mort...

Un parcours en trois temps retrace l’itinéraire de cette femme d’exception, ses combats et l’apport de son travail à l’ethnologie française. Des premières missions ethnographiques en Algérie dans les années trente à l’étude de la condition des femmes dans le monde méditerranéen, l’exposition retrace le rôle de Germaine Tillion au sein des premiers réseaux de résistance, sa déportation à Ravensbrück, ses travaux sur les systèmes concentrationnaires, ou encore son retour en Algérie pendant la guerre d’indépendance. Une série d’objets personnels et marquants de la vie de Germaine Tillion est présentée au public, notamment ceux sortis du camp de Ravensbrück.

Voir le site de l'association Germaine Tillion