Inauguré en 1938, le Musée de l’Homme présentait l’évolution de l’Homme et des sociétés, en croisant les approches biologiques, sociales et culturelles selon la pensée de Paul Rivet : « L’humanité est un tout indivisible, non seulement dans l’espace, mais aussi dans le temps ». Le nouveau Musée de l’Homme rouvre avec le même objectif.


En 1938, les galeries du Musée de l’Homme succédèrent à celles du Musée d’Ethnographie du Trocadéro avec l'objectif de présenter une synthèse de l’histoire de l’espèce humaine par un discours allant du biologique au culturel et de l’universel au particulier.

Une muséographie moderne pour son temps portait la volonté pédagogique de Paul Rivet de proposer un discours visuel, et facile d'accès. Des laboratoires de recherche, des salles d’enseignement et une bibliothèque furent associés pour former un musée-laboratoire.

Aujourd’hui, le Musée de l’Homme reprend le concept du musée-laboratoire en réunissant des espaces dédiés à la recherche, aux collections et à la diffusion. La muséographie renforce l’esprit du nouveau musée de s’adresser au plus grand nombre et d’être un espace ouvert sur notre diversité à travers trois questions : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?


L'histoire du Musée de l'Homme