Crédits


Pourquoi l’Homme est le seul être qui parle ?

Tahiri
25 ans
Paris
RETOUR AUX QUESTIONS
Musée de l'hommme
Antoine Balzeau, paléoanthropologue au Musée de l’Homme

Les capacités cognitives et la socialisation ont permis à l’Homme de développer un langage doublement articulé totalement unique. Mais si l’Homme est le seul être qui parle, il n’est pas le seul à pouvoir communiquer avec ses semblables. 

 

 

Le langage de l’Homme moderne se distingue de tous les autres modes de communication par le phénomène de la double articulation. C’est l’organisation de consonnes et de voyelles qui n’ont pas de signification en elles-mêmes mais permettent de créer un nombre illimité de mots et de phrases porteurs de sens. Ce sont ses capacités cognitives et sa socialisation qui lui ont permis de développer ce langage doublement articulé.

 

Notre appareil vocal d’Homo sapiens, peut être unique chez les homininés, nous permet d’articuler des sons variés. Mais d’autres espèces d’Hommes ont probablement pu parler. Anatomiquement, rien ne s'oppose à l’usage de la parole chez Néandertal, et son langage aurait pu être aussi complexe que le nôtre.

 

L’Homme est certes le seul qui parle, au sens « humain » du terme, mais il est loin d’être le seul à communiquer. D’autres espèces animales utilisent  des formes de communication aussi complexes et élaborées que nous et sont capables de donner autant d’informations. La communication chez les fourmis par exemple peut-être de nature visuelle, tactile, sonore ou chimique. Les grands singes communiquent eux aussi beaucoup d’informations entre congénères par le biais de gestes et vocalisations.

 

                                                                                                                                                                           Propos recueillis par Rémi Pin

Partagez :