Cette exposition est terminée

Du 13 mars au 1er juin 2019

Plongez au cœur du plus grand organe du corps humain !

Horaires

Terminé

Ouvert tous les jours

de 10 h à 18 h, sauf les mardis

Publics

Tout public

Accès

Musée de l'Homme

17 Place du Trocadéro    
75016    Paris

Tarifs

De 9 € à 12 €

L'exposition

Enveloppe de vie et d’identité, marqueur du temps et de l'environnement, la peau est notre plus grand organe.

Régulièrement soignée et parée, la peau nous est familière en surface. Mais que sait-on vraiment de ce fascinant organe ?

Faites un voyage immersif, mêlant expériences sensorielles, projections et dispositifs inédits !

Entrez dans la peau de la surface à la cellule et découvrez l'organisation de sa structure complexe : couche cornée, épiderme, récepteurs sensoriels... Stimulez votre toucher et découvrez sa complexité qui repose sur de multiples récepteurs. Identifiez la couleur de votre peau dans un nuancier de possibles, appréhendez les ressources de cet organe que les chercheurs ont su reconstruire pour aider à sauver des vies, réparer le corps… et nous sentir mieux dans notre peau.

Suivez les avancées scientifiques qui permettent de mieux comprendre et protéger cette étonnante enveloppe : reconstruction, compréhension de l’impact des rayons ultraviolets du soleil, décryptage de mécanismes du vieillissement, amélioration des greffes de grands brûlés, nouvelles approches de maladies rares etc.

Une exposition conçue et réalisée par L’Oréal, en partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle - Musée de l’Homme.

Questions à ...

Nina Jablonski, anthropologue et paléobiologiste. 

Nina G. Jablonski (née en 1953) est une anthropologue et paléobiologiste américaine, connue pour ses recherches sur l'évolution de la couleur de la peau chez l'homme. Elle est engagée dans l'éducation publique sur l'évolution humaine, la diversité humaine et le racisme. Elle est professeure à l'Université Evan Pugh de la Pennsylvania State University et auteure des ouvrages Skin: Une histoire naturelle et Living Colour: le sens biologique et social de la couleur de la peau.

Comment la couleur de la peau des Hommes est-elle répartie sur la planète ?

Quand on regarde le monde, on s'aperçoit que la distribution des couleurs de peau n'est pas faite au hasard. On trouve les peaux foncées concentrées près de l'équateur, et les tons les plus clairs près des pôles. Il existe donc un dégradé de couleur de peau allant du plus sombre au plus clair, de l’équateur aux pôles.

La couleur de la peau est déterminée par l'intensité du rayonnement UV, plus les rayons UV sont intenses, plus la couleur de la peau est foncée. Une pigmentation très sombre correspond à une adaptation à des niveaux élevés de rayonnement UV.

La quantité de pigment mélanique de couleur foncée dans notre peau est liée au niveau de rayonnement UV. Le pigment est comme un filtre sélectif contre les rayons UV. Plus un individu a de mélanine, plus sa peau est sombre.

Pouvons-nous prédire l’évolution de la couleur de la peau ?

Nous ne pouvons pas prédire à quoi ressemblera la peau à l’avenir, car dans chaque combinaison individuelle, on voit de nouvelles associations de gènes de la pigmentation de la peau. Il existe de nombreux gènes, une dizaine, qui affectent la pigmentation de la peau. Le métissage réunit une grande partie de ces gènes de pigmentation, qui interagissent de manière inédite chez chaque individu et parfois de manière très complexe.
De plus, en marge des divers mouvements démographiques, il y aura toujours des populations plus homogènes sur le plan génétique du fait de leur isolement géographique.