Crédits


Depuis quand l’Homme existe-t-il ?

philippe rodrigues
44 ans
Paris
RETOUR AUX QUESTIONS
Musée de l'hommme
Dominique Grimaud-Hervé, professeur au Département de Préhistoire du Muséum national d'Histoire naturelle.

Les plus vieux fossiles du genre Homo remontent à 2,8 millions d’années avec Homo habilis. Les premiers Homo sapiens seraient apparus il y a environ 200 000 ans. Mais l’histoire évolutive de l’homme est encore loin d’être totalement établie. 

 

 

Connaître la « date de naissance »  (l’origine) de l’Homme moderne ou Homo sapiens et son lieu de naissance (la région où il est pour la première fois observé) n’est pas facile… Les chercheurs n’ont à leur disposition que des ossements fossiles souvent partiels et dont la datation n’est pas toujours précise. Mais il ne fait aujourd’hui aucun doute que l’origine du genre Homo se situe en Afrique de l’Est. Le plus ancien représentant en est l’Homo habilis dont les plus anciennes traces remontent à environ 2,8 millions d’années.

 

Il est ensuite difficile de suivre précisément le schéma évolutif du genre Homo… On retrouve des hommes fossiles Homo ergaster vieux de 1.8 million d’années. Puis entre 1 million d’années et environ 500 000 ans, les découvertes se font rares… On retrouve alors la trace du genre Homo en Afrique de l’Est, en Zambie et en Afrique du Sud avec des crânes qui montrent des caractères modernes (crâne plus globuleux, capacité crânienne plus élevée). Ils ont été classés dans un groupe appelé les Homo sapiens « archaïques ».

 

De nouveau, peu de découvertes… Puis, des restes d’Homme anatomiquement moderne, ou Homo sapiens, dont nous sommes les descendants, sont mis au jour en Ethiopie, datés entre 195 à 160 000 ans. L’un d’entre eux dont la mandibule est conservée montre un menton, signe distinctif de l’espèce Homo sapiens. Leur crâne et leur cerveau (1400 cm3) ont la même forme que la nôtre.

 

Apparu en Afrique, l’Homme moderne va ensuite voyager et coloniser le monde… Présents dès 100 000 ans au Proche-Orient, il poursuit son périple vers l’Asie, l’Australie, puis finalement vers l’Europe il y a seulement 40 000 ans. Il va « supplanter » les représentants des autres espèces du genre Homo qui vont s’éteindre pour des raisons encore très discutées.

 

Propos recueillis par Rémi Pin

Partagez :