Crédits


Dans quelles écoles allaient les enfants à la préhistoire ?

ALice
15 ans
beauvais
RETOUR AUX QUESTIONS
Musée de l'hommme
Antoine Balzeau, paléoanthropologue au Musée de l’Homme

Les « enfants préhistoriques » apprenaient vraisemblablement auprès de leurs congénères, qui ont accumulé les connaissances au fil des générations. C’est à la fin du Paléolithique que les premières formes d’enseignement ont du voir le jour. 

 

 

Pas de bancs d’écoles, pas de professeur qui enseigne à une poignée de jeunes Homo habilis turbulents. L’école à la préhistoire, c’est la transmission des connaissances au sein du groupe familial élargi.

 

Cette question de l’apprentissage du savoir-faire des hommes est très liée à celle du langage. Et vu la complexification des comportements humains, on est en droit de penser que le langage est ancien. Les plus jeunes sont formés depuis longtemps pour conserver les connaissances accumulées par leur prédécesseurs : construction d’un feu, confection d’outils, techniques de chasse…

 

On apprend également ce qu’il faut ou ne faut pas manger. Très rapidement les progrès réalisés par l’Homme se retrouvent dans toutes les régions qu’il peuple, ce qui prouve bien qu’ils partagent leurs connaissances.

 

Au Paléolithique supérieur chez Néandertal et Homo sapiens, le passage d’informations d’adultes à enfants se complexifie pour transmettre des choses plus conceptuelles, et se rapproche plus de l’enseignement.

 

Si ce qui distingue l’Homme aujourd’hui du règne animal est sa pensée intellectuelle, du moins sa capacité à réfléchir à des concepts immatériels, n’oublions pas que ces prédécesseurs l’étaient tout autant. Voici des millions d’années que l’Homme transmet son savoir-faire pour survivre et mieux vivre.

 

Propos recueillis par Rémi Pin

Partagez :