Hic et Nunc, accrochage photo Clarisse Rebotier

Exposition

Accrochage photo

« J’entends parler souvent des « gens différents », mais je n’ai pas encore compris de quoi ils sont censés être différents ? » Clarisse Rebotier.


Avec cet accrochage photographique, le Musée de l’Homme aborde un phénomène social d’actualité : l’accueil et l’intégration d’immigrés. Pour réaliser cette série d’une trentaine de clichés, la photographe a rencontré des dizaines de personnes ayant fui la guerre. Pourtant, ces portraits représentent des personnes sereines et souriantes. « Ils sont joyeux. Ce sont des battants ! Je voulais montrer que les personnes réfugiées sont d’abord des citoyens, incroyablement emplis d’émotions et de vie. » confie Clarisse Rebotier. Pour cette série, la photographe a souhaité monter un projet participatif : les sujets sont devenus auteurs, ils ont tiré eux-mêmes leur portrait en chambre noire.

Ces photographies deviennent un plaidoyer pour la solidarité, prises sur l’esplanade des Droits de l’Homme, au Trocadéro, à l’ombre du Musée de l’Homme qui reste très attaché aux valeurs humanistes et universalistes, qui ont présidées à sa création en 1937.

Si l’accueil de la diversité et l’intégration des réfugiés sont actuellement un défi pour l’Europe et pour la France, ils mobilisent également des principes humanistes et universalistes chers au Musée de l’Homme. Ces photographies deviennent un plaidoyer pour la solidarité, dans lequel les préjugés sur les immigrés sont déconstruits peu à peu.

Dans le cadre de la Saison En droits !
Commémoration des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.