Des "Races" et des Hommes : le point de vue de la génétique

Conférence

Dans le cadre des RDV de la SAMH une conférence d'Evelyne Heyer, généticienne, en rapport avec l'exposition NOUS ET LES AUTRES – Des préjugés au racisme 


Les nouvelles données scientifiques sur l’ensemble du génome confirment qu’il existe trop peu de différences génétiques entre les populations humaines, pour justifier de  parler de « races » – contrairement à d’autres espèces animales, les chiens ou les chevaux par exemple largement sélectionnés par l’Homme, ou de sous-espèces résultant de séparations longues de plusieurs centaine de milliers d’années entre des populations naturelles chez nos cousins les chimpanzés ». Dans notre espèce, l’essentiel de la diversité génétique se retrouve à l’intérieur des populations. Nous sommes différents génétiquement car porteurs de variantes génétiques qui reflètent l’histoire de nos ancêtres, que ce soit les migrations, les adaptations à des environnements divers. Cette « histoire » explique pourquoi nous sommes différents les uns des autres et  ce légèrement plus lorsque nous venons d’endroits différents de la planète. C’est la valeur morale que l’on veut bien donner à cette diversité génétique, qui est au fondement de la pensée raciste ou anti-raciste.

Evelyne Heyer, généticienne, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle au sein du Département Hommes, Natures, Sociétés, commissaire de l’exposition
Co-responsable de l’équipe anthropologie évolutive au Musée de l’Homme
UMR CNRS-MNHN 7206 Éco-anthropologie et Ethnobiologie

Le mercredi 26 avril 2017 de 18 h à 19 h 30.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Retrait des billets 30min avant l’événement.


à voir aussi...