Frères des arbres, avec le chef papou Mundiya Kepanga

Film et débat

picto_accessibilite.png

AVANT-PREMIERE

Découvrez en avant-première le film frères des arbres, de Marc Dozier et Luc Marescot, en présence de Mundiya Kepanga, Marc Dozier, et de Serge Bahuchet, directeur du département hommes, natures, sociétés (MNHN).


Mundiya Kepanga est un chef papou de la tribu des Hulis. Né en Papouasie Nouvelle Guinée, il vit toujours au cœur de l’une des dernières forêts primaires du monde. Mundiya souhaite alerter le public sur une situation de plus en plus inquiétante : la déforestation qui a pris des proportions dramatiques dans son pays et qui, si elle se joue pour l’instant loin de l’Occident, aura bientôt un impact sur l’avenir de toute l’humanité.

Héritier d’une culture ancestrale de tradition orale, Mundiya aime partager les légendes et les histoires de sa tribu. Fort de ses connaissances du monde occidental, son regard s’inscrit comme un pont entre deux mondes. Malicieux, il aime poser des questions simples qui mettent le doigt là où ça dérange. L’écouter parler de la forêt nous fera prendre du recul sur nos actes, tout autant que de la hauteur. Passeur d’exception, Mundiya nous entraînera dans un voyage poétique et inédit, au cœur de la forêt. Avec ses mots, pour la première fois, la forêt sera racontée par une «voix de la forêt.» 

Marc Dozier, photographe et réalisateur, a une prédilection pour les sujets où l’être humain tient une place essentielle, et il partage chaque année la vie de différentes tribus dont il parle la langue véhiculaire, le pidgin, afin de répertorier la richesse de ces sociétés traditionnelles et de témoigner des profondes mutations sociales et culturelles qu’impose la confrontation avec le monde moderne. Particulièrement sensible aux questions de l’ethnocentrisme, son travail l’a conduit à s’interroger sur le regard que nous posons sur nous-même et sur les autres. En parallèle à son intérêt pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée, il explore ainsi la diversité du monde avec des séries photographiques qui mettent en valeur la richesse humaine dans un esprit de tolérance et de respect.

Serge Bahuchet, chercheur en ethnoécologie, est directeur du département Hommes, Nature et Sociétés au Muséum national d’Histoire naturelle. Spécialiste de l’ethnoécologie, il étudie les relations des sociétés humaines avec l’environnement naturel. Ses principaux terrains de recherche sont l’Afrique centrale, la Guyane et le Mexique.

Film documentaire, France, 2016, 90 minutes, Lato Sensu Productions

Vendredi 2 décembre 2016 à 20 h.
Entrée libre

Bande annonce du film.