Centre de ressources Germaine Tillion

Le Centre de ressources est un lieu convivial, avec une capacité d’accueil de 25 places assises. Il est équipé et conçu pour permettre une multiplicité d’approches et d’usages : de la simple visite en famille, au travail de recherche individuel en passant par la participation à des ateliers de médiation, des présentations d’ouvrages ou des débats en petit comité.

Un espace ergonomique et accessible à tous

Situé au niveau 1, le Centre de ressources (CDR) dispose de :

  • 15 postes de consultation fixes sur deux tables parallèles. Les tables sont équipées d’ordinateurs et de casques, avec possibilité de brancher son propre ordinateur portable et d’avoir une connexion Wifi.
  • 10 postes multimédia mobiles, type tablettes (pour un public individuel et familial), consultables sur des mobiliers confortables : chauffeuses, canapés et poufs pour les enfants. Le mobilier de consultation peut être reconfiguré pour créer un espace propice aux activités de médiation (ateliers, débats, rencontres).

Le Centre de ressources dispose d’une banque d’accueil avec un personnel dédié pour vous orienter, d’un espace médiathèque et d’un agréable salon modulable selon les usages. Intégré au service des publics, il se fait l’écho de la vie du musée, tant au niveau de la recherche que de la programmation culturelle.


Catalogue

Des ressources audiovisuelles et sonores sous format numérique

Le Centre de ressources n’a pas vocation à être une bibliothèque, aucun prêt n’y sera proposé. Toutefois, des périodiques, des catalogues, des ouvrages de vulgarisation et des bandes dessinées sont en accès libre sur des rayonnages spécifiques dans la partie « salon ». L’essentiel de l’offre est constitué de ressources audiovisuelles et sonores, consultables depuis les ordinateurs et les tablettes mis à disposition.

Un patient travail de collecte a permis de recenser des productions jusqu’alors non accessibles au public. Un outil de recherche donne accès au catalogue comportant deux types de sources : des documents audiovisuels de production interne (films ethnographiques issus des travaux de terrain des chercheurs, documents illustrant le travail en laboratoire), des documents de production externe issus d’organismes partenaires (INRAP, CNRS, etc.).

Programmation mensuelle d'une sélection de films.


Une production sur mesure : les dossiers thématiques

En accord avec sa mission éducative et pédagogique, le Centre de ressources réalise un travail de vulgarisation sous forme de dossiers documentaires thématisés, associant des documents issus du fonds documentaires du CDR (visuels et audio) à des textes éditorialisés. Chaque dossier offrira plusieurs niveaux de lectures (approche rapide ou consultation complète d’environ une heure) et comporte une bibliographie renvoyant aux ouvrages de la bibliothèque de recherche.

Plusieurs corpus de dossiers thématiques sont disponibles dès l’ouverture : l’histoire du Musée de l’Homme, le Musée d’Ethnographie du Trocadéro, le réseau de Résistance, l’architecture, les disciplines majeures, les collections… Cet ensemble est appelé à s’enrichir en lien notamment avec la programmation des expositions temporaires, avec l’offre de l’auditorium et celle du Balcon des sciences. Des partenariats avec d’autres institutions viennent également nourrir ce corpus.


Germaine Tillion (1907-2008)

Née en 1907, Germaine Tillion est l'élève de Marcel Mauss et Louis Massignon, et devient, dans les années 30, un membre actif de la jeune équipe du Musée de l’Homme. Ethnologue enthousiaste, elle part pour l’Algérie à 25 ans. Elle y restera de 1934 à 1940, décrivant et relatant la vie des peuples nomades de l’Aurès. Sur place, elle utilise le film et la photographie pour collecter des informations sur ces populations. En 1940, elle s’engage dans le réseau de résistance du Musée de l’Homme. Arrêtée en 1942 et déportée à Ravensbrück en 1943, elle n’en sort qu’à la fin de la guerre, en avril 1945. Elle renoue avec l’Algérie en 1954 et découvre l’ampleur du changement de la société. Figure incontournable de l’ethnologie moderne mais aussi des Droits de l’Homme qu’elle défend ardemment, Germaine Tillion est décédée en 2008. Elle entre au Panthéon le 27 mai 2015.

Pour en savoir plus sur Germaine Tillion.