Statuette Vénus de Lespugue conservée dans une caisse.
Conférence

Vénus de Lespugue : une restauration sensible

Lundi 5 décembre 2022

Une rencontre avec les restauratrices de la Vénus de Lespugue : Agnès Cascio et Juliette Lévy.

Objet emblématique des collections du musée de l’Homme, la Vénus de Lespugue est l’une des représentations féminines les plus célèbres de l’art préhistorique. Elle illustre magnifiquement l’art de la statuaire qui se répandit en Europe il y a 25 000 ans. Sculptée dans de l’ivoire de mammouth, elle a été dégradée pendant sa longue période d’enfouissement, puis lors de sa découverte sous les coups de pioches des fouilleurs.

Les deux restauratrices de ce trésor nous expliquent comment elles ont mené à bien ce délicat projet.

Agnès Cascio, restauratrice du patrimoine, diplômée de l’IFROA (INP actuel), pratique la conservation/restauration des sculptures pour les collections publiques des musées de France, dans les domaines des bois polychromés médiévaux, des ivoires de la préhistoire au XVIIIe siècle, des sculptures du XIXe siècle, essentiellement sur la collection de plâtres et de terres cuites du musée Rodin.
Ses travaux de recherches dans les domaines précités ont donné lieu à plusieurs publications (Revue de l’art, Revue du Louvre, Coré, Documentation française, Université libre de Bruxelles) et à des communications dans des colloques (ICOM, Louvre, ARAAFU).
Elle a été attachée à la coordination et à l’enseignement de la formation du cycle conservation/restauration des œuvres sculptées de l’École des Beaux-Arts de Tours de 1983 à 2019.

Juliette Lévy, restauratrice de sculptures, s’intéresse depuis longtemps aux sculptures en ivoire, sujet sur lequel a porté son diplôme de l’IFROA (INP).
Elle a étudié et restauré notamment les collections d’ivoires archéologiques du Musée du Louvre, aussi bien pour le département des Antiquités égyptiennes, celui des Antiquités orientales que celui des Antiquités grecques et romaines. Au Musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, elle a également travaillé sur des objets préhistoriques en ivoire et en bois de renne.
Elle a effectué des missions à l’étranger, en particulier en Syrie sur les ivoires d’Arslan Tash datés du IVe siècle avant Jésus-Christ.
Son activité est aussi largement tournée vers les ivoires médiévaux et leur polychromie. L’exploration de ce domaine, initiée en 1986 au département des Objets d’Art du Musée du Louvre, se poursuit notamment au musée de Cluny et a donné lieu à diverses publications et communications.
Juliette Levy a exercé, en outre, une activité dans l’enseignement en tant que responsable de la Spécialité restauration de Sculptures à l’Institut national du patrimoine.

Lundi 5 décembre 2022 à 12 h - Durée : 1 h 30 - Dès 16 ans.
Rendez-vous à l'auditorium Jean Rouch.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Réservation conseillée sur billetterie.museedelhomme.fr.

Autour de l’événement

Partenaires

Conférence en partenariat avec la société des Amis du musée de l’Homme.
Pour plus de renseignements sur les activités de la société des Amis du musée de l’Homme, rendez-vous sur www.samh.info ou par mail : samh@mnhn.fr.

Notes de bas de page

    Vous aimerez aussi

    Expositions, animations, visites guidées, conférences ou films… Vous avez le choix entre de multiples activités !