Buste

Buste d’Asenat Eleonora Elisabette

Buste d'Asenat Eleonora Elizabette, femme inuit de 27 ans.

Asenat Eleonora Elizabette, femme inuit, 27 ans, Groenland, moulée en 1856

© MNHN - J.-C. Domenech

Promue par le phrénologue Pierre Dumoutier, préparateur d’anatomie lors de l’expédition de Jules Dumont d’Urville, la technique du moulage est principalement utilisée lors des grands voyages scientifiques.

Le prince Napoléon Bonaparte organisa en 1856 une expédition dans les mers du Nord. Il arma la corvette impériale Reine-Hortense et l’aviso le Cocyte. Il réunit pour le voyage, outre un orchestre, des peintres et des journalistes, des naturalistes, ainsi que Louis Rousseau, photographe, et Jean Benjamin Stahl, mouleur, tous deux du Muséum.

Partis du Havre le 16 juin 1856, les navires touchèrent l’Écosse, l’Islande, la côte occidentale du Groenland, le Danemark, et revinrent le 6 octobre. Stahl réalisa 18 moulages sur personnes vivantes : trois marins indiens, six Islandais, un Norvégien, un Suédois, un Danois, et six « Esquimaux » (3 hommes et 3 femmes) lors du mouillage à Frederikshaab (Paamiut) en juillet. Au nombre de ces derniers, Asenat Eleonora Elisabette, âgée de 27 ans et née à Gvanoen (actuellement Narsaq).

Les moulages visaient à constituer un répertoire des groupes humains et à présenter au public des visages qu’il ne pouvait connaître autrement. Plus de 600 moulages sont conservés au musée de l’Homme, provenant d’expéditions ou effectués sur des étrangers de passage en France ou bien encore résultant d’échanges avec d’autres institutions.

Serge Bahuchet et Romain Duda

Aller plus loin

Notes de bas de page