Multimédia

Que nous apprend l’ADN sur Homo sapiens ?

30 décembre 2021

Et si nous laissions parler l’ADN, que pourrions-nous découvrir sur notre espèce ? Réponses avec Évelyne Heyer.

Parti d’Afrique, Homo sapiens arrive en Europe il y a environ 46 000 ans. La paléogénétique, qui permet d’extraire l’ADN chez d‘anciens humains, nous révèle qu’il avait les yeux bleus et la peau foncée. Il y a 10 000 ans seulement, sa peau commence à s’éclaircir. En cause ? Son changement de régime alimentaire suite à l’arrivée de l’agriculture.

Ce mode d’alimentation, appauvri en vitamine D, conduit à une adaptation biologique : la peau s’éclaircit permettant ainsi de mieux assimiler cette vitamine. Il a fallu plusieurs milliers d’années pour que la couleur de peau des premiers Européens se mette à changer. Cela signifie que, sur le long terme, ce que nous mangeons influe sur notre patrimoine génétique et celui de nos descendants ! 

Couleur de peau, poids, taille… Les populations humaines sont physiquement très diverses. Pourtant, contrairement aux chimpanzés ou aux orangs-outans de Bornéo, l’espèce humaine a un niveau de diversité génétique qui est très faible. Les 7 milliards d’humains qui peuplent la planète ont un ADN similaire à 99,9 % ! 

C’est la migration au sein des populations humaines qui a permis le maintien de la diversité génétique. L’isolement entraîne donc une perte de diversité mais elle peut aussi favoriser le développement de spécificités génétiques. Saviez-vous par exemple que les Sardes comptent parmi les individus qui vivent le plus longtemps en bonne santé ?

Le gène de la vie éternelle existerait-il ? La génétique peut-elle également nous éclairer sur la Covid-19 ? Peut-elle nous permettre de comprendre pourquoi certains individus réagissent plus ou moins bien lorsqu’ils sont infectés par le virus ? Enfin, l’ADN peut-il être manipulé pour parvenir au mythe de l’Homme augmenté ? 

Pour le savoir, écoutons cet épisode du podcast « Pour que nature vive » avec Évelyne Heyer, généticienne, autrice du livre L’Odyssée des gènes et lauréate de la 12e édition du prix « Le goût des sciences » pour cet ouvrage. 

Cette série de podcasts a été réalisée par le Muséum national d'Histoire naturelle et Création Collective en partenariat avec le Ministère de la Transition écologique et solidaire dans le cadre de son programme « Biodiversité. Tous vivants ! » et avec le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.