Conférence

Lundi 28 février 2022

Une rencontre avec l’anthropologue Christine Laurière et André Delpuech, conservateur général du patrimoine et directeur du Musée de l’Homme.

Horaires

De 18 h à 19 h 30

Publics

Adulte

Accès

Auditorium Jean Rouch

Musée de l'Homme

Tarifs

Entrée libre et gratuite

Réservation en ligne conseillée

Le Musée de l'Homme, musée de synthèse présentant l'Homme sous ses facettes biologiques et culturelles, est inauguré le 20 juin 1938. Deux ans plus tard, les troupes allemandes paradent devant le Trocadéro. Musée militant, antiraciste, cosmopolite, le musée et une partie de son personnel scientifique ne furent pas des témoins indifférents aux temps troublés que traversa alors la France. Après la décapitation du réseau de résistance du musée, il vacille dans ses fondations identitaires avant qu’une nouvelle routine de travail ne se mette en place, au cœur de l’Occupation.

En lien avec cette conférence, une visite guidée au Mont-Valérien est proposée le dimanche 6 mars 2022 à 16h. Le Mont-Valérien a été le principal lieu d’exécution par l’armée allemande sur le territoire français pendant la Seconde Guerre mondiale. De 1941 à 1944, plus de 1000 hommes furent assassinés pour ce qu’ils faisaient, pour ce qu’ils étaient ou pour ce qu’ils représentaient. L’année 1942 fut la plus meurtrière. Aux exécutions massives d’otages, s’ajoutent notamment celles des condamnés à mort des « Grands procès », dont celui du Palais Bourbon et celui de la Maison de la Chimie.

Arrêtés de février à juillet 1941, Jules Andrieu, Georges Ithier, Anatole Levitsky, Léon-Maurice Nordmann, René Sénéchal, Boris Vildé et Pierre Walter, sont condamnés à mort le 17 février 1942 par le tribunal militaire allemand lors du procès dit du « Musée de l’Homme ». Ils sont exécutés le 23 février au Mont-Valérien. Yvonne Oddon, Agnès Humbert, sont déportées vers les camps allemands.

En ce 80anniversaire, le mémorial du Mont-Valérien et le Musée de l’Homme s’unissent pour rendre hommage et transmettre les mémoires de ces femmes et de ces hommes qui, par leur esprit et leur intelligence, ont pris les armes pour défendre les libertés et la démocratie.

Chercheure au CNRS, Christine Laurière codirige Bérose, Encyclopédie internationale en ligne sur les histoires de l'anthropologie. Elle a longuement travaillé sur l'histoire du Musée d'ethnographie du Trocadéro (« Les années folles de l’ethnographie. Trocadéro 28-37 », 2017) et du Musée de l'Homme.

Conservateur général du patrimoine, André Delpuech est directeur du Musée de l’Homme de Paris depuis 2017. De 2005 à cette date, il a été responsable des collections des Amériques au Musée du quai Branly-Jacques Chirac. De 1992 à 1999, il a été conservateur régional de l’archéologie de la Guadeloupe, puis chercheur à l’UMR « Archéologie des Amériques » (Université de Paris I et C.N.R.S.), avant de diriger, en 2002, le bureau de la recherche archéologique à la sous-direction de l’Archéologie du Ministère de la Culture et de la Communication. Ses recherches portent plus spécifiquement sur les sociétés amérindiennes des aires caribéennes et amazoniennes, sur l’histoire de la colonisation des Amériques et de l’esclavage transatlantique, mais aussi sur les cabinets de curiosités et l’histoire des musées d’anthropologie et de société. Derniers ouvrages dirigés, en 2014 « Archéologie de l’esclavage colonial », aux éditions La Découverte, et en 2017, « Les années folles de l’ethnographie. Trocadéro 28-37 » aux éditions du Muséum national d’Histoire naturelle.

Lundi 28 février 2022 à 18 h à l'Auditorium Jean Rouch - Durée : 1 h 30.
Rendez-vous à l'accueil du musée.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Réservation conseillée sur billetterie.museedelhomme.fr

Avec le soutien de la Société des Amis du Musée de l'Homme.

En complément : visite au Mont-Valérien le dimanche 6 mars 2022 à 16 h.
Réservation obligatoire par mail : info@mont-valerien.fr ou par téléphone au 01 47 28 46 35.

Partenaires

http://www.samh.info/
http://www.mont-valerien.fr/