Conférence

[TERMINÉ] Face au crime : l'archéologie forensique dans la Cité

15 juin 2023
L'évènement est terminé.

Une conférence immersive qui vous placera au milieu de l'enquête comme si vous y étiez. 

© MNHN

Depuis peu, la gendarmerie s’intéresse aux affaires non élucidées à travers une structure dédiée. Elle s’appuie sur des experts issus de différentes spécialités afin de tenter de les résoudre.

Avec un œil neuf et grâce à des compétentes spécifiques, il s'agit d’étudier des procédures anciennes, souvent complexes, et de mettre à profit les dernières avancées en termes d’analyse criminelle et de méthodologies scientifiques.

Dans ce cadre, l’archéologie joue un rôle majeur et nouveau. À l’instar des pays anglo-saxons notamment, l’archéologue intervient sur le terrain où les faits se sont déroulés, qu'il s'agisse de crimes individuels récents ou de masse en terrain de guerre.

La conférence fera le point sur ces sujets délicats, humainement sensibles, où la science pluridisciplinaire est pleinement mobilisée.

Avec les interventions de :

  • Marie-Laure Brunel-Dupin : Lieutenant-Colonel Chef de la division des affaires non élucidées de la Gendarmerie nationale (DIANE), du Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale (PJGN). Criminologue de formation, elle s’est spécialisée pour intégrer la gendarmerie nationale et devenir analyste comportementale en 2001. Elle est ainsi devenue la première femme « profileuse » de France. Elle a mis en place, structuré et commandé pendant près de 20 ans le département des Sciences du comportement qui est aujourd’hui une partie intégrante de la DIANE. Elle vient de recevoir le prix du courage et du dépassement de soi lors de la cérémonie de remise des #Trophées #EllesdeFrance 2023. Elle travaille en partenariat avec les archéologues depuis plusieurs années.
  • Patrice Georges-Zimmermann : archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) où il est responsable de recherches archéologiques et intervient en particulier sur les structures archéologiques profondes au sein de la cellule spécialisée « Cisap ». Chercheur, il est membre de l'UMR 5608 TRACES et conduit ses travaux au sein des équipes Terrae et Pôle Afrique. Expert près de la cour d'appel de Toulouse et de la Cour pénale internationale et collaborateur du Groupe de Recherche en Science Forensique (GRSF) de l'Université du Québec à Trois-Rivières, il travaille sur l'application des techniques archéologiques dans le cadre des enquêtes judiciaires ou pour des applications militaires, notamment pour la recherche et la fouille de corps enfouis.

Jeudi 15 juin 2023.

Durée : 1 h 30. - Dès 16 ans. Rendez-vous à 17 h à l'auditorium Jean Rouch.

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, réservation conseillée.

Autour de l’événement

Notes de bas de page

    Vous aimerez aussi

    Archéologues sur le terrain

    Expositions, animations, visites guidées, conférences ou films… Vous avez le choix entre de multiples activités !